Reprise sous oeuvre planchers

La restructuration des bâtiments
une des réalités du métier d'Architectes

Philosophie

Convaincues des bienfaits de l’Architecture, et de son influence sur “l’Humain”, Catherine et Sonia WINOGRADOFF ont rapidement orienté leur activité dans les bâtiments recevant du public (bâtiments privés ou publics), vouant leur Coeur et leur Art à la collectivité.

 

Face aux désastres des politiques urbaines, Catherine et Sonia WINOGRADOFF hurlent de douleur. La consommation galopante de terres au profit de nouvelles constructions associée au délaissement progressif de constructions existantes leur a toujours paru un triple non-sens : urbanistique, architectural et écologique.

Aussi, Catherine et Sonia WINOGRADOFF oeuvrent volontiers à la restructuration des bâtiments, l’une des réalités du métier d’Architecte.

 

L’agence WINOGRADOFF ne connait pas de “petit” ni de “grand” projet, chaque question mérite une écoute attentive et une réponse personnelle.

 

Les projets se distinguent pour leur harmonie avec l’existant, tantôt en opposition, tantôt en symbiose.

Dans les bâtiments recevant du public, celui qui “ vivra le bâtiment ” est par nature un inconnu; il faut donc imagination et empathie pour développer les projets qui - initialement - répondent à un besoin de principe.

 

Après livraison, le Coeur donné au projet trouve du répondant dans la Vie des bâtiments. Changements positifs de comportements en milieu scolaire, regain de fréquentation de services en milieu hospitalier, etc... ont été rapportés par les maîtres d’ouvrage de l’agence d’architecture WINOGRADOFF.

  • restructuration clinique circulationconstruction groupe scolairerestructuration atelier de dessinrestructuration atelier beaux-artsconstruction atelier taille directerefection de plancher balneothérapie
  • reeducation cardio respiratoire exterieursreconversion d'usine en loftintegration-mairie-ville-nouvellebâtiment soins palliatifs accèsrestructuration neurologie circulationinsertion construction cubiste

Cliquez sur les vignettes pour agrandir

Construction vegetale nid

Les lieux sont construits aux dimensions de leurs habitants…

Une architecture pour les hommes

Au début est le Verbe...

L’Architecte est un interprète qui traduit des intentions en réalité spatiale.
Ces intentions prennent la forme d’un programme, d’un tableau de surfaces, d’une critique à l’existant, voire d’un poème… Aussi, la qualité du projet dépend beaucoup de l’échange entre les futurs utilisateurs et les Architectes mené lors de la conception. En donnant une importance primordiale à cette concertation, Catherine et Sonia WINOGRADOFF favorisent des missions propices à l’échange tels des programmes en marché privé ou de restructuration en marché public, et délaissent les procédures de concours et de conception-construction qui - à leurs yeux - écartent l’utilisateur et le maitre d’ouvrage de la future construction.

 

Des lieux et des Hommes

Comme les nids d’oiseaux, les lieux sont construits aux dimensions de leurs habitants. Le respect de cette dimension attribue d’emblée les lieux à ceux qui les occupent. L’identification des utilisateurs dans “leurs” murs, emporte l’appropriation, puis le respect des lieux et enfin la pérennité de l’ouvrage.

 

Une Histoire de Projet

Celle du service de Balnéothérapie et Rééducation fonctionnelle à l’Hôpital de Garches. Ici comme ailleurs, la forme est née de la problématique et de l’échange avec les soignants : L’ancien bassin de rééducation était inadapté, les malades refusaient d’y venir et les soignants immergés étaient sujets aux maladies de peau ;
si les soignants étaient penchés au bord du bassin, ils étaient
sujets aux lombalgies; alors est née l’idée d’une fosse de rééducation liée au bassin. Mais... le malade baigné subirait les remous du bassin et perdrait l’équilibre ; alors est venue “ l’île aux cocotiers ” pour isoler le couloir de marche du reste du bassin. La mise à l’eau des malades par fauteuil de transfert est une épreuve... et si l’on copiait la nature ? au bord de la mer, les plus craintifs entrent dans l’eau à mesure de leur confiance ; alors, une pente douce s’enroulant autour du bassin permet une mise à l’eau autonome.

 

Les bornes de quai ? Une protection contre les tentatives de suicides par noyade et électrocution à partir du fauteuil électrique.

 

La rééducation des para et tétraplégiques est longue, et la transition vers la vie civile est problématique après des mois en milieu hospitalier. La réponse architecturale a été ici de reproduire dans un “ couloir de marche ” et de rééducation, différentes textures qui seront rencontrées en ville mais aussi des repères de longueur incrustés dans les sols pour mesurer les progrès du malade.

 

Le résultat ?? Des malades hier réticents demandent désormais à venir en rééducation !!!

  • réaménagement salle spectacles hôpitalarchitecture intérieure soins palliatifsaménagement rééducation hôpitalaccessibilité handicapes chambreconception reeducation couloir marchevue ensemble balnéothérapie
  • balnéothérapie conception fosse reeducationécole maternelle maisonnettesécole maternelle échelle enfantsaccessibilité salle d'eau neurologiematernité conception salle soinstransparence volumes jardin

Cliquez sur les vignettes pour agrandir

construction naturelle menhir sculpte

Un corps sain dans une construction saine

Qualité Environnementale

Un Corps Sain dans une Construction Saine

Assurées de l’influence du bâti sur l’Humain, maîtrisant l’Art des bâtiments et oeuvrant dans le domaine de la Santé, les Architectes Catherine et Sonia WINOGRADOFF se soucient de l’impact direct des bâtiments sur la Santé des occupants, une démarche de “ Santé Publique ”.

 

Dans ce but, leurs études sont toujours attentives à l’environnement au sens large, à la qualité des constructions et aux comportements individuels des usagers du bâti.

 

L’environnement regarde attentivement le contexte, l’orientation, les courbes d’ensoleillement, les prospects de vues, les pollutions de voisinage, mais inclut aussi la détection des anomalies géologiques par détection sourcière (courants d’eau souterrains, failles...) et la mesure de l’environnement électrique, qui est analysé par des appareils de mesure de champs électriques, champs magnétiques, hyperfréquences et le contrôle des prises de terre.

 

La qualité de la construction s’entend non pas de la bonne qualité d’exécution sur le chantier (qui est un « incontournable ») mais de la disposition générale des lieux (superficies, éclairements naturels, vues directes, qualité de vie dans les locaux, absence de pollutions internes aux locaux et entre locaux, gestion des taux d’humidité...) et des matériaux mis en oeuvre (matériaux naturels, matériaux non polluants, absence de composés organiques volatils, qualité de l’air intérieur...). Les matériaux choisis pour les projets répondent à la conjonction de différents critères faisant appel aux sens de l’humain (vue, toucher, odeur, sonorité) à leur pérennité, à leur comportement, à leur capacité de recyclage.

 

Ainsi, l’agence d’architecture Winogradoff a toujours privilégié les matériaux naturels et recyclables dans ses projets, de préférence à faible énergie grise ; ce n’est que depuis la mise en place de filières efficaces de recyclage pour les sous produits du bâtiment que l’optique des Architectes a progressivement évoluée, s’autorisant l’emploi de quelques matériaux faisant appel à de plus amples ressources de la planète. Malgré cette ouverture, les valeurs d’énergie grise des matériaux restent un critère dominant et les constructions recherchent toujours des provenances locales.

 

Les comportements individuels sont abordés en fonction des pollutions rencontrées, ils tiennent compte de l’importance et du risque sanitaire lié à la pollution, de la sensibilité des individus (enfants, valides, malades, personnes âgées...), et de la fréquence d’exposition (continue, temporaire).

 

La Haute Qualité Environnementale est pour notre agence une série d’évidences et de bon sens qui ont toujours été mises en oeuvre dans les projets,
bien avant l’heure d’être incantées et mises en cibles.