peinture huile fenêtre

Insomnie, huile sur toile, format 15F

Catherine Winogradoff

Catherine est née un mardi, seulement deux jours après la nouvelle lune, sous le signe du verseau du calendrier grégorien, mais dans l’année du coq de feu de l’année lunaire chinoise. Après une scolarité en blouse bleue puis au lycée Michel de Montaigne à Paris, Catherine a été couronnée d’un baccalauréat scientifique, dans le peloton.

 

Elle a suivi l’enseignement de Paul Lamache aux Beaux Arts de Paris et a présenté un projet de diplôme futuriste, défiant la construction bois sur le sujet d’un centre d’information et de promotion des métiers du bois. Après avoir usé ses “ rotrings ” chez différents employeurs, Catherine a prêté serment à l’Ordre des Architectes en 1986 et s’est installée en exercice libéral. D’un caractère plutôt timide et réservé, tenace et indépendante, Catherine présente un esprit d’analyse aiguisé. Capable d'anticonformisme, elle exprime sans détour ses vérités et n’hésite pas à remettre en cause l’ordre ou les habitudes établies, au nom de son absolue et froide logique.

 

Catherine voit dans l’espace, au minimum en trois dimensions, et intègre de façon innée la géométrie descriptive. Méticuleuse et coquette, elle crée sans aucun modèle ni support d’admirables modèles de couturier qu’elle réserve à elle-même et à son entourage. Artiste multiple, Catherine a le sens de la couleur, et sa palette de peintre à l’huile lui vaut admirateurs. Catherine aime les animaux, mais préfère les humains. Vouée comme personne à l’humanité, elle a rapidement déterminé que l’activité de l’agence soit orientée en marchés publics “ pour servir son prochain ”.

 

Après ses premiers projets architecturaux en milieu scolaire, qu’elle juge rapidement trop simples, Catherine choisit le domaine de la santé pour terrain d’aventures et y trouve un évident épanouissement professionnel. Le sujet complexe, rigoureux, quasi mathématique convient parfaitement à son esprit d’analyse. De 1991 à 1996, Catherine consacrera son énergie au service de l’Assistance Publique des Hôpitaux de Paris, en qualité de programmiste hospitalier. Son esprit logique et analytique sont en effervescence sur les circuits hospitaliers ; elle deviendra experte reconnue dans le domaine des grandes cuisines hospitalières et des blocs opératoires. Ses qualités d’écoute et d’analyse en font une personne très appréciée dans les missions d’assistance à maîtrise d’ouvrage. Son sens humanitaire l’amène à une empathie constructrice sur tous les projets sanitaires et sociaux.

 

Attachée à la beauté du territoire, Catherine a usé ses jupes au Conservatoire des Arts et Métiers pour comprendre les grands mécanismes de la géographie d’une part et de l’aménagement du territoire d’autre part. D’un tempérament d’apparence disciplinée mais finalement révolté, Catherine s’émeut vivement de la transformation de nos paysages en une immense et immonde zone d’activités en tôles. Responsable à l’extrême, voulant préserver les pâturages, elle réfléchit à une ville industrielle à la verticale, dont elle entend présenter les bases au Ministre de l’Ecologie et du Développement du Territoire.

  • peinture huile rue villepeinture huile marinepeinture huile toiturespeinture huile portdessin pastel cour immeublesdessin pastel bateaux portdessin huile logeuse immeublemoulage plâtre huile papier etageres

Cliquez sur les vignettes pour agrandir

installation bretelles ressort

Bretelles à ressort
installation, hauteur 1,00m

Sonia Winogradoff

Sonia est née un mardi avant le premier quartier sous le signe du taureau du calendrier grégorien, dans l’année du cochon de terre chinois. Après une scolarité dissipée et paresseuse, Sonia obtient un baccalauréat scientifique avec un maillot à pois, se distinguant dans les épreuves sportives.

 

Elève de Paul Lamache aux Beaux Arts de Paris, Sonia délire sans retenue sur les projets architecturaux qui lui sont soumis et mène ainsi une scolarité fulgurante. Une Cité d’Ermites dans un site de carrière lui donne réflexion pour sujet de diplôme  ; dans une vision prémonitoire et utopique, bien avant l’heure d’internet, elle imagine un site de retraite où l’homme actif moderne, unilatéralement relié aux “ Centres du Savoir ” se retirerait temporairement pour mener à bien une étude ou une recherche.

Sonia aime les humains mais préfère les animaux, et parcourt les montagnes à la recherche de chamois et de sensations fortes. Elle y recueille quelques dessins car elle adore dessiner.

 

Après quelques années passées en salariée dans les agences de ses confrères, Sonia prête serment à l’Ordre des Architectes en 1986 et s’installe à son compte en exercice libéral, avec Catherine et Léonide. Bavarde à l’excès, Sonia voudrait parler avec tout le monde et comme telle, de 1983 à 1988, elle suit assidument des cours d’arabe littéral et de russe à l’Institut des Langues Orientales. L’activité professionnelle architecturale happera ces dispersions...
Le concours sur les “ lieux de fin de vie ” lancé par l’Assistance Publique en 1987 l’inspire ; l’agence Winogradoff propose l’idée des “ boutiques ascenseurs ” amenant à chaque niveau tout le confort et les soins auquel la personne âgée pourrait prétendre.
A l’issue de la consultation, Alain Gilles, alors Directeur des Investissements s’interroge de savoir si ce projet est “ d’humour ou de provocation ? ”. Le caractère frondeur de Sonia a été démasqué. De 1984 à 2002, Sonia se dévoue à la cause des Logements Insalubres de la Ville de Paris ; elle y découvre le monde des réfugiés, des SDF, des logements très indécents mais aussi celui des marchands de sommeil. Elle y apprend beaucoup, tant sur l’infestation par les nuisibles que sur le saturnisme et la pathologie du bâtiment. Révoltée des procédés d’un promoteur prometteur, Sonia suit pendant de longues années les cours de l’ICH pour engranger les arcanes du droit immobilier, du droit de la construction et du droit des travaux.

 

En sus de ces connaissances précieuses à son activité, elle devient capable d’une tournure de pensée juridique qui compense son caractère artistique. Fascinée par les merveilles de la Nature, Sonia découvre la géobiologie, ou “ influence sur l’Homme de son milieu environnant ” comme science et comme art. De la détection des courants d’eau souterrains à la détection scientifique et mesurée des pollutions électromagnétiques, elle met ce pragmatisme au service de son prochain et mène expertises et conférences dans ce domaine.

 

Elle milite actuellement pour le maintien à domicile des personnes âgées en développant tout ce qui les concerne sur le sujet de “ ma Maison Vieillit avec Moi... ”

  • dessin acrylique portraitdessin crayon rochers flamands-roses, dessin couleur oiseauxrue mendiant happy hourencres couleur nuitrue nuit zoomrue reflet arrêt bus rues nuit

Cliquez sur les vignettes pour agrandir

construction europe manifestations

Evénements et manifestations

Evénements

L’Agence WINOGRADOFF fait part de son expérience à l’occasion de salons ou d’événements particuliers, sensibilisant le public à la qualité et à l’évolution de son habitat, à son évolution, à la santé de l’habitant au sein de son habitation.

 

Village Bien Etre

Les “ Villages Bien – Etre ”, organisés à Marseille à l’initiative de l’action sociale Prémalliance – AG2R La Mondiale, organisme de protection sociale et institution de Retraite et de Prévoyance ont pour objectif d’aller à la rencontre des publics les plus fragiles, des personnes isolées, vieillissantes, en situation de handicap, atteintes de la maladie d’Alzheimer et de leurs aidants, afin de les rassembler autour du thème “ santé, bien-être et lien social ”.

L’Agence WINOGRADOFF intervient en partenaire de cet événement pour sensibiliser et renseigner le public sur son habitat, sur l’évolution du logement en fonction du vieillissement ou du handicap et enfin sur les expositions et les dangers des pollutions électromagnétiques au quotidien.

 

Train du bien vivre pour bien vieillir

Dans le cadre de l’année européenne du vieillissement actif et de la Solidarité Intergénérationnelle, le train-expo de la SNCF, labellisé “ Train du BIEN VIVRE pour BIEN VIEILLIR ” par le Ministère de la Santé et des Solidarités a sillonné l’Hexagone en un Tour de France de 15 étapes du 18 septembre au 03 octobre 2012. Ce train est allé à la rencontre d’un public toutes générations en quête de Bien – Etre, répondant sur tous les aspects du quotidien (santé, habitat, nutrition, activité physique…) à la question “ comment aborder le futur avec sérénité, enthousiasme et vitalité ? ”

L’Agence WINOGRADOFF est intervenue pour le partenaire AG2R La Mondiale – Prémalliance pour répondre aux questions concernant l’Habitat.

 

Conférences sur les “ pollutions
électromagnétiques ”

Lignes d’alimentation électrique, courant domestique, appareils électroménagers, antennes relais, téléphonie mobile... l’exposition quotidienne à ces sources de rayonnements est la cause de maux au sein de l’Habitat. Par une conférence ludique et des démonstrations pratiques, Sonia WINOGRADOFF s’efforce d’exposer clairement les origines de ces rayonnements, leurs effets potentiels, et de donner au public des moyens simples et accessibles pour s’en protéger.

 

Visite présidentielle à la maison médicale Notre Dame du Lac

Communiqué du président de la fondation Diaconesses de Reuilly Monsieur Marcel Manoel, suite à la visite du Président de la République le 17 juillet 2012.
Projet Boyer, Winogradoff architectes.

 

Téléchargez le PDF

  • chapiteaux exposition premalliancestand construction saine AG2Rstand construction saine premalliancetrain bien vivreconstruction gare

Cliquez sur les vignettes pour agrandir

exposition 2011, Ligne et couleur

Exposition Ligne et Couleur

Arts Plastiques

Les Architectes Catherine et Sonia WINOGRADOFF expriment aussi leur sensibilité par le dessin, la peinture, la sculpture, la photo. Elles exposent dans le cadre d’expositions Parisiennes et de rencontres internationales aux Salons de Bucarest, Glasgow, Stuttgart, Varsovie, Vérone, Venise.

 

Association Ligne et Couleur